Cameroun

Capitale: Yaoundé.

Population: 20 549 221 hab.

Superficie: 475 442 km²

Date d'adhésion: 1963

Produit intérieur brut: 24,51 MdUSD (DGTPE).

Taux de croissance de la population:  2.54%

Monnaie:  Franc CFA (1€ = 655,96 XAF).

Langue officielle: Anglais et Français

Indicatif téléphonique: +237

Espérance de vie:  52,1 ans

 

  • Economie

L'économie du Cameroun est la plus diversifiée d’Afrique centrale, non seulement grâce à de nombreuses implantations étrangères mais aussi à de nombreux groupes nationaux . On retrouve dans le pays, des activités très variées notamment dans les secteurs forestiers et agricoles (cultures de rente et vivrières), les hydrocarbures, l’industrie autour des boissons, sucrerie, huilerie, savonnerie, minoterie, aluminium, ciment, métallurgie, première transformation du bois, etc.
Au début des années 1980, le Cameroun était parmi les pays africains les plus prospères du point de vue économique. En effet, jusqu’en 1985 et pendant deux décennies de croissance régulière, l’économie camerounaise a enregistré des taux de croissance réels de l’ordre de 7 %. Les années suivantes furent marquées par une forte récession. Une des causes est la chute des cours du café, du cacao et du pétrolequi ont conduit à une détérioration des termes de l'échange.
Avec la crise qui se déclare en 1985, sanctionnée par la dévaluation du franc CFA en 1994, le gouvernement entreprend des mesures de relance économique et réalise, avec l’appui des bailleurs de fonds, des programmes de stabilisation et d’ajustement structurel qui ont entraîné la mise en veilleuse des réflexions sur le moyen et le long terme.
L'agriculture peut être considérée à juste titre comme le pilier de l'économie au Cameroun. Avec une occupation de 70 % de la population active, elle contribue environ à 42 % de la population active. Le chômage aidant, un grand nombre de personnes se rabattent dans les métiers de la terre afin de trouver de quoi vivre voire survivre. Elle se décline en plusieurs éléments, notamment les cultures de rente et vivrière, le coton, les palmeraies, la filière cacao-café, la filière caoutchouc, la filière du sucre, la banane et même le secteur aval.

  • PIB Composition par secteur

Agriculture 19,5%: le coton, le café, le cacao, le caoutchouc, les bananes, les graines oléagineuses, les céréales, le manioc (manioc); l'élevage; bois

Industrie 31%: la production pétrolière et le raffinage, la production d'aluminium, la transformation des aliments, les biens de consommation légers, textiles, bois, réparation navale

Services 49,5%:

  • Les facteurs de production

eau:

Internet

Téléphone:

Electricité:

hydrocarbure:

  • politique

Les partis politiques:

Les gouvernements:

ministères:

  • Voyage et dépaysement

Compagnies aériennes:

Hôtels et restaurants:

Sites touristiques:

Transitaires entreprises:

Banque:

Climat et les conditions météorologiques:

topographie: