Erythrée

Capitale: Asmara 

Population: 6,2 millions (2013) 

Superficie: 117 600 km²

Date d'adhésion: 

Produit intérieur brut: 3,09 Mds USD (2012) 

Taux de croissance de la population:  2,36%

Monnaie: Nakfa ; 1€ = 20,-3 ERN (décembre 2013)

Langue officielle: Arabe, Anglais et Tigrigna

Indicatif téléphonique: +291

Espérance de vie: 61 ans

 

 

  • Economie

L'Érythrée, officiellement l’État d'Érythrée, (tigrinya Ertra, ኤርትራ; arabe Iritrīyā, إرتريا) est un pays de la Corne de l'Afrique, indépendant de l'Éthiopie depuis 1993.

Le mot Érythrée, du grec Ἐρυθραίᾱ (Erythraíā) «la rouge», désigne la partie africaine des côtes méridionales de la mer Rouge depuis au moins le iie siècle (Périple de la mer Érythrée), sans correspondre à une entité politique spécifique.

À la suite de l'achat par les Italiens de la baie d'Assab, au sultan local en 1869, puis leur occupation de Massawa en 1885, l’Érythrée est constituée en 1890 en territoire particulier. Après la défaite italienne durant la Seconde Guerre mondiale, l'ONU décide en 1952 de fédérer l’Érythrée à l'Éthiopie, qui l'annexe en 1962. C'est le début d'une guerre d'indépendance qui se termine en mai 1991 par la victoire du mouvement indépendantiste, le Front populaire de libération de l'Érythrée (FPLE mené par Issayas Afewerki), et la chute du gouvernement éthiopien.

La guerre d'indépendance a été dévastatrice pour l'économie érythréenne. Le port sur la mer Rouge, Massaoua, est tombé aux mains des indépendantistes érythréens dès février 1990. L'aviation éthiopienne a alors pilonné la ville pendant cinq jours, détruisant une partie des infrastructures.
L'offensive de mai 2000 cause à elle seule 600 Mio US$ de dommages et empêche les récoltes dans la région la plus productrice du pays, diminuant la production de nourriture de 62 %.
L'infrastructure est relativement développée, en particulier les routes et les ports, mais ils sont sous-utilisés. Le port accueille des cargos chargés de blé australien, de sorgho américain ou d'huile de colza allemande.
Les transferts de fonds en provenance de la diaspora des Érythréens émigrés est la principale source de revenu du pays[réf. nécessaire]. L'agriculture fournit 11 % du produit intérieur brut. Le pays exporte du bétail, de la viande et de la gomme arabique.
Pour se développer, l'Érythrée compte sur des ressources inexploitées : cuivre, or, pétrole, gaz, coton, potasse, fer et café.
La monnaie nationale est le nakfa érythréen.

 

  • Secteurs prioritaires
  • Agence de promotion d'investissement
  • Chambre de commerce et d'industrie