Autorité Intergouvernementale pour le Développement

Lors d'une assemblée en janvier 1986 plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement ont signé un accord qui a officiellement institué l'Autorité intergouvernementale sur la sécheresse et le développement (IGADD) qui devrait être un organisme de développement et de lutte contre la sécheresse dans leur région.

L'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) en Afrique de l'Est a été créée en 1996 pour remplacer l'Autorité intergouvernementale sur la sécheresse et le développement (IGAD) de 1986.

L'IGAD est née à la suite d'une déclaration pour revitaliser l'IGADD et élargir la coopération entre les États membres en Avril 1995 à Addis-Abeba durant l'Assemblée des Chefs d'Etat et de gouvernement. Le 21 Mars 1996 à Nairobi, la Conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement ont signé une "liste d'instruments modifiant la Charte de l'IGADD" instituant la nouvelle Institution : l’IGAD "L'Autorité intergouvernementale pour le développement ".

L'IGAD revitalisé, avec des zones élargies de coopération régionale et une nouvelle structure organisationnelle a été lancée par l'Assemblée des chefs d'Etat et de gouvernement le 25 Novembre 1996 à Djibouti en République de Djibouti.

Les objectifs de l'IGAD sont:

  • Promouvoir des stratégies conjointes de développement et harmoniser progressivement les politiques et programmes macro-économiques dans les domaines social, technologique et scientifique;
  • Harmoniser les politiques en matière de commerce, les douanes, les transports, les communications, l'agriculture et les ressources naturelles, et de favoriser la libre circulation des biens, des services et des personnes dans la région ;
  • Créer un environnement favorable pour le commerce et les investissements transfrontaliers et domestiques ;
  • Réaliser la sécurité alimentaire régionale et encourager et soutenir les efforts des États membres pour lutter contre la sécheresse et les autres catastrophes naturelles et d'origine humaine et leurs conséquences naturelles;
  • Initier et promouvoir des programmes et des projets visant à assurer la sécurité alimentaire régionale et le développement durable des ressources naturelles et la protection de l'environnement, et encourager et soutenir les efforts des États membres pour lutter contre la sécheresse et les autres catastrophes naturelles ou d'origine humaine et leurs conséquences;
    • Développer et améliorer une infrastructure coordonnée et complémentaire, dans les domaines des transports, des télécommunications et de l'énergie dans la région;
    • Promouvoir la paix et la stabilité dans la région et créer des mécanismes au sein de la région pour la prévention, la gestion et la résolution des conflits interétatiques et intra-étatiques à travers le dialogue;
    • Mobiliser des ressources pour la mise en œuvre des programmes d'urgence, à court terme, à moyen terme et à long terme dans le cadre de la coopération régionale;
    • Promouvoir et réaliser les objectifs du Marché commun de l'Afrique australe (COMESA) et la Communauté économique africaine;
    • Faciliter, promouvoir et renforcer la coopération dans le développement de la recherche et de l'application de la science et de la technologie.

    Les pays Membres de l’IGAD sont:

  • Djibouti,

  • l’Ethiopie,

  • l’Erythrée,

  •  Kenya,

  •  Somalie,

  •  Soudan du Sud,

  •  Soudan 

  •  l'Ouganda.

    Le siège de l'IGAD est à Djibouti, en République de Djibouti.