Mauritanie

Capitale: Nouakchott 

Population: 3,72 M

Superficie: 1 030 700 km²

Date d'adhésion: 1963

Produit intérieur brut: 4,183 Mds$

Taux de croissance de la population: 2,3 %

Monnaie: ouguiya (1€ = 383 ouguiyas environ) 

Langue officielle:  Arabe

Indicatif téléphonique: +222

Espérance de vie: 58,9 ans

 

 

  • Economie

L'économie mauritanienne est basée sur cinq types de ressources :La pêche, l'élevage, le minerai de fer, l'agriculture et le pétrole.

La Mauritanie est une des régions les plus poissonneuses du monde grâce à un écosystème littoral exceptionnel : l'existence de hauts-fonds et de vasières permet la prolifération d'herbiers (zostères) qui alliée à la confluence de courants par remontées d'eau des profondeurs (« upwellings ») favorise la reproduction des espèces marines.

Cette situation privilégiée n'a pas échappé aux pays pratiquant la pêche intensive et industrielle qui ont proposé d'acheter des droits de pêche au large de ses côtes. Cette décision a relevé de façon importante le PIB du pays, mais participé à la réduction des ressources halieutiques de cette région (les navires japonais utilisent de véritables aspirateurs à poissons).

L'élevage, essentiellement de dromadaires de boucherie et de bœufs africains, constitue la base de quelques grandes fortunes du pays. Il n'est pratiquement pas exporté (moins de 2 % de l'exportation total) et est pratiqué par les nomades depuis le xvie siècle.

L'exploitation du minerai de fer, qui est actuellement assurée par la SNIM (Société nationale industrielle et minière) qui a remplacé la Miferma, a commencé à l'époque de la colonisation française dans la région de Zouérate.

Le minerai, dont les gisements sont estimés à 200 millions de tonnes d'hématite électrolytique (fer à l'état pur contenant moins de 8 % de carbone), est extrait de mines à ciel ouvert au Kedia d'Idjil comme Fderîck, Rouessat et Tazadit (en fait de véritables reliefs constitués de minerai) et est acheminé jusqu'au terminal portuaire de Cansado à Nouadhibou sur une distance de 650 km à travers le désert par une ligne ferroviaire longeant la frontière duSahara occidental.

  • PIB Composition par secteur

Agriculture 17,8%: dates, le millet, le sorgho, le riz, le maïs; bovins, ovins

Industrie 37,6%: la transformation du poisson, la production de pétrole, l'exploitation minière (minerai de fer, l'or et le cuivre) note: gisements de gypse ne ont jamais été exploitées

  SERVICES 44,7%:

  • Les facteurs de production

  eau:

  Internet

  Téléphone:

  Electricité:

  hydrocarbure:

  • politique

  Les partis politiques:

  Les gouvernements:

  ministères:

  • Voyage et dépaysement

  Compagnies aériennes:

  Hôtels et restaurants:

  Sites touristiques:

  Transitaires entreprises:

  Banque:

  Climat et les conditions météorologiques:

  topographie: